Au quotiden, Lifestyle

La peur des « autres »

Depuis que j’ai ouvert ce blog, je me pose toujours beaucoup de questions. Bien plus qu’avant en fait… Et j’étais déjà du genre à avoir mille choses en tête.

Les petites choses du quotidien deviennent des sujets possibles d’articles, je m’intéresse à tout ce qui touche au blogging, je me demande si tel ou tel thème pourrait intéresser mes lecteurs… Bref, ça fourmille d’idées.
J’ai d’ailleurs une liste d’idées d’articles longue comme un bras.
Et pourtant… je ne publie pas beaucoup !
La raison ?
La peur.
Je n’ai bien sûr pas attendu d’avoir un blog pour découvrir cette sensation, mais elle est plus visible depuis le lancement de « Célinette ».

Comment s’exprime cette peur ?

Elle me bloque et m’empêche de réaliser certaines choses que j’aimerai vraiment faire, dire ou écrire.
La peur d’être jugée, de ne pas être appréciée, de me tromper, de me pas y arriver, …
Je travaille dans le domaine du graphisme et je suis toujours très stressée lorsque je dois présenter mon travail car j’appréhende d’être jugée. En couture, je ne me fais pas toujours assez confiance et laisse passer des projets sympas de peur de ne pas y arriver et d’être déçue de mon échec.
Et pour le blog, c’est la même chose… Une multitude d’idées d’articles attend d’être développée mais je crains que ces articles n’intéressent pas, donc je les laisse dans un coin.
Je sais que le plus important est de se faire plaisir et que le fait d’exposer ses idées au plus grand nombre implique nécessairement le jugement de certaines personnes, mais c’est plus fort que moi : je rédige et je ne publie pas.

La peur des autres ?

Je pourrais faire le raccourci de penser que j’ai peur du regard des « autres », que le problème vient des « autres ». Mais en réalité, j’ai peur de moi-même, de me décevoir.
Ce ne sont pas les « autres » qui me bloquent, c’est moi qui m’auto-censure.
Hormis mon compagnon, personne de mon entourage ne connait l’existence de mon blog. Qu’en penseraient-ils ? Jugeraient-ils cela bizarre ou impudique ?
Certains proches seraient sûrement surpris de lire cet article car je ne suis pas d’un tempérament timide. Je suis plutôt à l’aise en public (merci à mes années de théâtre), je n’ai pas de mal à rencontrer des gens ou à m’intégrer lors de soirées. Et pourtant, je me freine sur beaucoup de choses de peur d’être jugée.

Ne plus laisser ma peur d’être juger me bloquer

Sous couvert d’anonymat, je pensais qu’il serait beaucoup plus aisé d’oser. Il s’avère que la peur d’être jugée est la même.
Je dois réussir à relativiser les choses :
Que peut-il m’arriver si quelqu’un n’aime pas mon article et me critique ? Rien ! Cela n’impactera pas le cours de ma vie.
Le simple fait de rédiger cet article est déjà un pas vers cette liberté de faire sans envisager le jugement des autres (même si j’appréhende les commentaires que je pourrais recevoir à la suite de la publication).
Être jugée signifie aussi que nous avons suscité un intérêt (positif ou négatif) chez l’autre.
Je ne peux pas plaire à tout le monde et tout le monde ne me plait pas. Ainsi va la vie et cela ne doit pas m’empêcher de réaliser ce qui me tient à cœur.
Oserais-je écrire toutes les idées d’articles qui me trottent dans la tête ? Seul l’avenir me le dira.

Et vous ? Avez-vous également cette peur du jugement qui vous bloque ?

 

signature article

Publicités

16 réflexions au sujet de “La peur des « autres »”

  1. Coucou,
    Moi aussi, j’ai la peur du regard des autres, mais aussi la peur face à moi-même… J’ai l’impression que j’aurai pu écrire cet article, tellement tes mots me parle.
    Avec le temps, j’ai tout de même appris à prendre un peu plus confiance en moi, mais j’aimerai tellement en avoir encore plus…
    Je ne sais pas si tu es pareille, mais en société, je ne suis pas moi-même, sauf avec les personnes avec qui je me sens bien… C’est terrible…
    Merci beaucoup pour cet article.
    Je te souhaite une excellente soirée et t’envoie des bisous pailletés 😘✨

    J'aime

  2. Je pense qu’en réalité, cette peur des autres n’est autre que le reflet de notre peur de nous-même, d’un éventuel échec ou de notre incapacité à nous satisfaire de ce que nous arrivons à accomplir.

    Pour ma part, je n’ai pas peur du regard des autres dans le sens où j’ai compris que ma vie ne m’appartient qu’à moi seule. Les autres, même s’ils font partie de ma vie, ne sont que des simples spectateurs. Ils peuvent me conseiller, me dire ce qu’ils veulent mais en fin de compte, je suis la seule à pouvoir décider pour moi-même. Bien évidemment, ce n’est pas toujours facile de passer au-dessus des on dit mais c’est la seule solution pour ne pas se torturer bêtement et se priver des belles choses de la vie.

    xx

    J'aime

  3. Je pense que c’est difficile d’avoir confiance en soi car certaines personnes, sur les réseaux sociaux, sous prétexte qu’elles sont anonymes, peuvent se montrer virulentes voire agressives. C’est le mauvais côté des réseaux d’aujourd’hui : n’importe qui peut dire n’importe quoi sur n’importe quel sujet même s’il n’y connaît rien et se sent légitime pour critiquer, pas toujours de manière constructive.
    Il me semble que cet article est déjà un premier pas vers la confiance en soi. Je suis persuadée que tu n’auras que des retours positifs et j’espère que ça t’aidera à prendre confiance et à oser publier. Je trouve ton billet vraiment intéressant, tu peux être fière de toi et de ton blog. Comme tu l’écris, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais tant pis ; ceux à qui ça ne plait pas s’en iront voir autre chose, mais il restera toujours plein de lecteurs qui apprécieront tes articles. Bonne continuation !

    J'aime

  4. Ton article trouve en moi une résonance ! Oui j’ai pleins d’idées d’article et puis … piouf j’évapore ! J’ai peur de ce qui sera dit ensuite, j’ai déjà essuyé qq critiques alors même si j’ai appris en 4,5 ans de blog à prendre du recul comment dire ça touche quand même toujours un peu ! Alors petit à petit je reprend un peu confiance en moi et j’écris un peu plus d’article perso mais ça reste plus généraliste quand même

    J'aime

    1. c’est quand même dommage de brider notre créativité à cause de nos peurs… Je pense qu’il faut vraiment que je travaille la-dessus. J’en prends de plus en plus conscience.
      Bonne continuation et ne laisse pas les critiques te démotiver 😉

      J'aime

    1. Dans un premier temps, je livre sur mon blog des articles qui n’en dévoile pas trop sur moi. J’arriverai surement avec le temps (et l’expérience) à créer une atmosphère un peu plus « intime », comme je souhaiterais voir évoluer « Célinette ».

      J'aime

    1. Tenter de m’en convaincre est une chose, me détacher totalement en est une autre.
      Et pourtant, comme je l’indique dans mon article, je ne suis pas quelqu’un de timide. J’ai juste peur que l’on n’apprécie pas ce que je produit, ou que l’on ne m’apprécie pas tout simplement.

      J'aime

  5. Je me reconnais aussi mais plus pour mon vécu de graphiste, moi je t encourage à publier comme à créer… et ce malgré la peur du jugement.
    Après tout quand on créer même si on considère que notre créa est comme notre bébé, il faut savoir s’en detacher tout en restant satisfait. Puis accepter les critiques constructives que les autres y portent c’est quand même enrichissant. Pour les autres formes de critiques qu elles nous coulent dessus puisqu’elles ne font rien avancer.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s